Le CLEMI

Carte du réseau des coordonnatrices et coordonnateurs du CLEMI

Informatique et sciences du numérique

Imprimer la page

L’éducation aux médias dans le programme d’informatique et sciences du numérique en terminale

Médias comme support pédagogique

Enseignement de spécialité d’informatique et sciences du numérique de la série scientifique - classe terminale

L’une des parties du programme est :
4.1 Représentation de l’information
« Dans un contexte informatique, l’information est représentée par des suites de nombres. La numérisation est l’opération qui associe à un objet réel du monde physique une description à l’aide d’un ensemble d’informations exploitables par un ordinateur ou, plus généralement, une machine numérique. » (p. 57-58)
« Structuration et organisation de l’information On manipule de grandes quantités d’informations. Il est nécessaire de les organiser. » (Savoirs, p. 59)
« Persistance de l’information Les données, notamment personnelles, sont susceptibles d’être mémorisées pour de longues périodes sans maîtrise par les personnes concernées. » (Savoirs, p. 59)
« Prendre conscience de la persistance de l’information sur les espaces numériques interconnectés.
Comprendre les principes généraux permettant de se
comporter de façon responsable par rapport au droit des personnes dans les espaces numériques. » (Capacités, p. 59)
« La persistance de l’information se manifeste tout particulièrement au sein des disques durs mais aussi des mémoires caches. Elle interagit avec le droit à la vie privée et fait naître une revendication du « droit à l’oubli ». » (Observations, p. 59)
« Non-rivalité de l’information Existence de lois régissant la détention et la circulation de données numériques. » (Savoirs, p. 59)
« Prendre conscience de la non rivalité des biens immatériels.
Distinguer différents types de licences (libres, propriétaires). » (Capacités, p. 59)

B.O. spécial n° 8 du 13 octobre 2011
http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=57572

Activités et compétences (notamment informatiques), productions des élèves

Enseignement de spécialité d’informatique et sciences du numérique de la série scientifique - classe terminale

« Le professeur peut s’appuyer sur la mise en place d’exposés suivis de débats au sein de la classe pour introduire des questions sociétales liées à la généralisation du numérique. Enfin, lors de la préparation des exposés, comme lors du développement des projets, le professeur guide les élèves dans leurs recherches documentaires s’appuyant sur des livres ou des ressources présentes sur le Web. » (2 - Mise en activité de l’élève, p. 57) Numérisation :
« Coder un nombre, un caractère au travers d’un code standard, un texte sous forme d’une liste de valeurs numériques. Numériser une image ou un son sous forme d’un tableau de valeurs numériques.
¨ Modifier format, taille, contraste ou luminance d’images numériques.
¨ Filtrer et détecter des informations spécifiques.
¨ Créer une image à l’aide d’un logiciel de modélisation. » (Capacités, p. 58)
Formats :
« Identifier quelques formats de documents, d’images, de données sonores.
Choisir un format approprié par rapport à un usage ou un besoin, à une qualité, à des limites. » (p. 58)
Capacités « Classer des informations, notamment sous forme d’une arborescence. » (p. 59)
« La non-rivalité d’un bien se définit par le fait que son usage par une personne n’en limite pas l’usage par d’autres (ainsi, le poste de radio est rival mais l’émission ne l’est pas).
À l’occasion d’exposés suivis de débats, on sensibilise les élèves à l’évolution des valeurs et du droit (en France et ailleurs) induite par l’émergence de biens immatériels. » (Observations, p. 59)

4.3 Langages et programmation
« Créer et analyser une page web en langage HTML. » (Capacités, p. 61)

4.4 Architectures matérielles
Réseaux
Dans les Savoirs, notions de :
Transmission point à point ; Adressage sur un réseau ; Routage, Supranationalité des réseaux.
« ¨ Analyser les entêtes de messages électroniques, pour décrire le chemin suivi par l’information. » (Routage, Capacités, p. 62)
« Prendre conscience du caractère supranational des réseaux et des conséquences sociales, économiques et politiques qui en découlent. » (Supranationalité des réseaux, Capacités, p. 63)
« On met en évidence le fait que certains pays autorisent la mise en ligne d’informations, services ou contenus numériques dont la consultation n’est pas permise dans d’autres pays. » (Supranationalité des réseaux, Observations, p. 63)

B.O. spécial n° 8 du 13 octobre 2011
http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=57572