Le CLEMI

Carte du réseau des coordonnatrices et coordonnateurs du CLEMI

Accueil  >  Le Clemi  >  Je suis Charlie  >  Liberté d’expression, liberté de la presse  >  Reporters sans frontières, sentinelle de la liberté de la presse

Reporters sans frontières, sentinelle de la liberté de la presse

Imprimer la page

Reporters sans frontières œuvre au quotidien pour la liberté de la presse, parce que tuer ou emprisonner un journaliste, c’est éliminer un témoin essentiel et porter atteinte au droit de chacun à l’information.

Liberté de la presse et démocratie : lire la carte de la liberté de la presse dans le monde

 Objectif
Amener les élèves à prendre conscience du lien entre démocratie et liberté de la presse.

Public
Collège, lycée

Matériel et organisation
Travail en groupe, chaque groupe analysant des aires géographiques différentes (par exemple, un groupe par continent, ou par aire géographique : Proche-Orient, Asie du sud-est, Europe orientale…).
Prévoir un accès Internet afin d’accéder aux fiches pays du site de RSF. Ces fiches permettront de compléter la légende de la carte, et de comprendre pourquoi la situation est grave, sensible, plutôt bonne, etc.

La carte mondiale de la liberté de la presse à visionner en mode liseuse

Déroulement

1. Tendance générale
Chaque groupe fait le bilan de la liberté de la presse sur le continent ou l’aire géographique  qu’il analyse, en dégageant la tendance générale : plutôt bonne en Europe, en Océanie et en Amérique du Nord, sensible, difficile ou grave sur en Amérique du Sud, Afrique, Asie, l’appréciation devant être affinée si l’aire géographique est plus restreinte.

2. Zoom sur certains pays
Chaque groupe analyse au moins deux pays de la zone étudié : un premier représenté en blanc ou jaune, donc dans une bonne situation ; un deuxième représenté en rouge ou noir dans lequel la liberté de la presse n’existe pas. Les élèves doivent donc rechercher des informations sur la situation politique du pays : régime politique, président en exercice, histoire récente. Ils doivent aboutir à la conclusion que la liberté de la presse existe dans les régimes démocratiques et n’existe pas dans les régimes autoritaires.

3. Vérification
Sur le site de RSF, les élèves accèdent à la fiche du pays qu’ils ont étudié. La situation politique y est exposée, de même que le sort fait aux journalistes.
Ces fiches pays permettent également de nuancer le lien schématique démocratie-liberté de la presse, en particulier dans des démocraties où la liberté peut connaître des éclipses graves. Par exemple la France : si la situation est « plutôt bonne », les relations entre la presse et les autorités publiques n’ont pas toujours été au beau fixe, et le secret des sources n’est pas toujours respecté intégralement. On comprend alors pourquoi le « pays des droits de l’homme » n’est pas représenté en blanc mais seulement en jaune.

Prolongements
Contextualiser par des exemples historiques le lien entre démocratie et liberté de la presse : montrer que l’éclosion de la liberté de la presse est contemporaine de l’avènement de telle démocratie. Pour cela étudier les constitutions et déclarations de droits des pays concernés.
Préciser le lien entre dictature et absence de liberté de la presse par des exemples plus récents. Rechercher des exemples de tortures ou d’assassinats à partir des fiches pays du site de RSF.
Étudier dans l’actualité l’incidence d’une révolution sur la liberté de la presse.
Accueillir un journaliste de RSF en classe avec des élèves, ou un journaliste étranger poursuivi dans son pays d’origine, dans le cadre de l’opération Renvoyé Spécial (voir le site).