Le CLEMI

Carte du réseau des coordonnatrices et coordonnateurs du CLEMI

Accueil  >  Le Clemi  >  Ressources pour la classe  >  Décryptage  >  Le journal télévisé : La mise en scène

Le journal télévisé : La mise en scène

Imprimer la page

Le plateau et son décor

Le présentateur apparaît dans un espace scénique organisé : le plateau. Rudimentaire dans les débuts des premiers journaux télévisés, il s’est complexifié depuis, offrant au regard un décor aux couleurs souvent froides, des bureaux au design futuriste, le tout souligné d’effets technologiques (murs d’écrans, surimposition d’images, etc.). Le plateau et son décor sont les éléments d’un dispositif qui concourt à mettre en scène le présentateur et son propos en jouant sur les valeurs de plan, les angles de prises de vue et l’éclairage.

• Le plateau

Le plateau d’un JT est le lieu où le présentateur est filmé en direct. Cet espace est agencé en fonction des différentes interventions  du présentateur : lancement des sujets, entretien avec des invités, dialogue avec un autre journaliste, etc.

 

 Observer
Dans cet extrait (JT du 30 décembre 1989), Rachid Ahrab est montré alternativement en plan large et serré. Le plan serré sert à nourrir un sentiment de proximité avec le téléspectateur, souligné par le regard caméra. Le plan large permet de découvrir la table ronde où viendront s’asseoir les invités, mais aussi de montrer en arrière-plan l’écran sur lequel apparaîtra le journaliste en duplex ou les premières images des reportages. Aussi relève-t-on dans cet exemple les fonctions majeures du plateau : proximité, dialogue et illustration.
Dans le « 19/20 » du 13 janvier 2005, on retrouve ces mêmes fonctions mais avec le parti pris de donner au dialogue une plus grand importance en mettant en scène un couple de présentateurs. Leur échange, qui se veut « naturel », semble inviter le téléspectateur à s’y intéresser.

 

• Le décor

D’abord composé de quelques simples accessoires, le décor va se structurer. Dans certains cas, il sera traduit par une image électronique sur laquelle se détache le présentateur ; dans d’autres cas, il mettra en évidence le mobilier, les écrans d’incrustations, un mur d’images, les caméras, etc. Il s’agit alors, pour la chaîne, d’insister sur la sobriété, le professionnalisme ou la modernité de l’édition proposée.

 

 Observer
C’est dans un espace confiné qu’apparaît Léon Zitrone dans le journal du 02 août 1965. Un espace qui s’apparente à un bureau avec ses accessoires obligés : téléphone, éphéméride, dossiers, etc. Cette scénographie « bureaucratique » est néanmoins tempérée par la présence d’un rideau qui confère à la scène un caractère intimiste.
Dans l’extrait suivant du « 13 heures » de France 2 (7 septembre 2004), nous sommes invités dans une arène évoquée par la forme circulaire du plafond et du bureau, sorte de scène où vont s’affronter les invités sous le feu  des projecteurs (visibles dans les cintres). La couleur rouge domine (écrans, logo, moquette, etc.). Elle connote l’idée de l’ardeur de l’échange et de la vivacité du présentateur.

Lire la suite : Le reportage au JT